Au Soudan, le mouvement de contestation exige un gouvernement civil « immédiatement »