Crise économique au Liban : « Les politiques ne voient pas qu’on a faim »