Investiture de Joe Biden sous état d’urgence, le FBI redoute des violences