Un an après le début de la pandémie, les équipes informatiques sont confrontées à plus de complexité, et de stress