Aux États-Unis, les enfants migrants “ne comprennent pas ce qu’il se passe”