Les fintech rivalisent avec le livret A en ouvrant des solutions d’épargne