À Douma, dans la Ghouta orientale, l’offensive meurtrière du régime syrien ne faiblit pas