Réfugié en Allemagne, le “pianiste de Yarmouk” joue pour rapprocher deux mondes