Damas rend la Légion d’honneur d’Assad à la France, “esclave” de Washington