Cannes, jour 10 : à bout de souffle devant “Burning”