Kim Jong-un invite Donald Trump à Pyongyang et accepte d’aller aux États-Unis