Cameroun anglophone : Amnesty s’inquiète d’une “escalade de la violence”