Affaire Benalla : “Une communication à la Trump : on assume et on attaque”