La condamnation de Monsanto aux États-Unis relance le débat sur l’interdiction du glyphosate