Le chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, rompt un silence de près d’un an