Les relations entre Cuba et les États-Unis “sont en recul”, selon le président Miguel Díaz-Canel