Sommet de la Francophonie : pourquoi Paris soutient la candidate rwandaise