Paris perd des parts de marché en Afrique, Berlin y voit un “potentiel de croissance”