Après les dossiers diplomatiques, place à l’urgence climatique au sommet du G7